Questions sur les performances des plafonds

Performance    |    Sélection de produits    |    Installation et peinture sur site

Acoustique

  1. Qu’est-ce que le CRB?
  2. Qu’est-ce que la CAP?
  3. Qu’est-ce que la CIP?
  4. Qu’est-ce que la CA?
  5. Qu’est-ce que Sabin?
  6. Quelle est la différence entre la CTS et la CAP?

Résistance au feu

  1. Qu’est-ce que la propagation des flammes et la production de fumée? Quel est le lien avec la cote de résistance au feu et la classeA?
  2. Les plafonds à eux seuls me donneront-ils une cote d’une heure?
  3. Quels plafonds et suspension Armstrong puis-je utiliser si un assemblage coupe-feu est requis?
  4. Comment les types BF, P et PC dans les conceptions LA se rapportent-ils aux produits réels?
  5. Comment obtenir un indice horaire pour un couloir?
  6. Comment puis-je obtenir une copie du répertoire LA Résistance au feu?
  7. Comment les types de réseau AFG, AFG-A, AFG-MX, FSL, FSLK, FST-6000 et FST-6000A se rapportent-ils aux produits réels?
  8. Avez-vous des conceptions LA pour votre système de suspension pour gypse?

 

RÉSISTANCE AUX SÉISMES

  1. Quels produits de suspension peuvent être utilisés pour des applications sismiques?
  2. Que dois-je savoir pour pouvoir installer des plafonds répondant aux exigences sismiques?
  3. Existe-t-il une procédure d’installation étape par étape pour les exigences sismiques?
  4. Comment connaître le code que ma région ou ma municipalité locale a adopté?
  5. Existe-t-il une autre option d’installation aux moulures murales de 2 po dans les catégories sismiques IBC D, E et F?
  6. Si le code exige une moulure murale de 2 po, comment Armstrong peut-elle offrir une autre option en utilisant une moulure murale de 7/8 po?
  7. Quelle documentation puis-je fournir à un responsable du code pour prouver que le système BERC2 a démontré des performances sismiques appropriées?

 

SALLE STÉRILE

  1. Dans quelle mesure les classifications ISO/TC209 pour salle stérile sont-elles comparables aux classifications pour salle stérile de la norme fédérale 209E?
  2. Que signifient les classifications pour salle stérile?
  3. Quels produits recommandons-nous pour les applications de salle stérile?
  4. Pour une application de salle stérile, dois-je sceller mes panneaux dans le suspension?

 

QUALITÉ D’AIR INTÉRIEUR

  1. Les plafonds Armstrong peuvent-ils être installés et utilisés en toute sécurité?
  2. Les produits de plafond Armstrong contiennent-ils de la laine minérale?  Si oui, ces produits représentent-ils un risque pour la santé?
  3. Les produits de plafond Armstrong contiennent-ils de la silice? Si oui, représentent-ils un danger pour la santé?
  4. Les produits de plafond Armstrong libèrent-ils du formaldéhyde? Si oui, représentent-ils un danger pour la santé?
  5. Les plafonds en fibre de verre Armstrong représentent-ils un danger pour la santé?
  6. Y a-t-il eu récemment un changement favorable dans la décision concernant les aspects sanitaires et la classification des fibres de verre, de la laine minérale et la laine de laitier?
  7. Des fibres respirables sont-elles libérées au cours des activités d’entretien général qui nécessiteraient l’altération ou l’élimination du produit OPTIMA à haut CRB?
  8. Des fibres respirables sont-elles libérées au cours des activités d’entretien général qui nécessiteraient l’altération ou l’élimination du produit CIRRUS?

 

Nettoyage et désinfection

  1. Comment trouver des panneaux de remplacement?
  2. Comment nettoyer et désinfecter les plafonds Armstrong?

ACOUSTIQUE

  • 1. Q :  Qu’est-ce que le CRB?

R:Coefficient de réduction du bruit mesuré sur quatre fréquences: 250, 500, 1000, et 2000Hz exprimé au multiple entier le plus proche de 0,05. Indique la capacité d’un panneau de plafond ou de mur ou d’une autre construction à absorber le son. Le CRB est la fraction d’énergie sonore, dont la moyenne est calculée sur tous les angles de direction et des fréquences sonores basses à hautes, qui est absorbée au lieu d’être réfléchie. Le CRB va de 0 (sol en béton) à 1,00 (produits acoustiques haute performance comme OPTIMA).

Retour en haut ^


  • 2. Q :  Qu’est-ce que la CAP?

R : Indique l’efficacité d’un plafond comme barrière contre la transmission aérienne du son entre des bureaux fermés adjacents. Indiquée comme valeur minimale, précédemment appelée ITSP (Indice de Transmission Sonore de Plafond). Une cote à un chiffre dérivée des valeurs normalisées d’atténuation des plafonds conformément à la classification ASTM E413, sauf que la cote qui en résulte doit être désignée comme classe d’atténuation du plafond. (Définie dans ASTM E1414.) 

Retour en haut ^


  • 3. Q :  Qu’est-ce que la CA et comment la mesurer?

R : La Classe d’articulation ou CA est un moyen de noter la performance acoustique relative des produits, comme les plafonds, utilisés dans les environnements à bureaux ouverts.

 Dans un bureau ouvert, la première source de distraction sonore est la voix humaine, et une question majeure est donc comment éviter que des voix intrusives ne perturbent les collègues. S’il y a un murmure ou un bourdonnement général dans l’espace, sans mots intelligibles, nous pouvons généralement l’ignorer comme bruit de fond. Les voix ne sont intrusives que si les mots sont intelligibles. Dans ce type de situation, il est difficile de ne pas écouter et de ne pas être distrait (que vous le vouliez ou non!). 

Lors de l’évaluation de la performance CA, le son est généré par une personne qui parle d’un côté d’une partition de 60 po de haut. Les données sont collectées sur l’atténuation du son (le niveau de silence) de l’autre côté de la partition à des fréquences de 100 à 5000 Hz (très grave à très aigu). Les données sur la réduction du bruit sont ensuite utilisées pour calculer la valeur CA du produit testé. Dans le calcul de la CA, la réduction du bruit qui se produit à des fréquences hautes (>1000 Hz) est considérée comme plus importante que celle qui se produit à des fréquences basses. Pourquoi? La CA permet d’évaluer la façon dont un produit absorbe le bruit généré par les voix humaines. Les voix génèrent du son sur une large gamme de fréquences; les sons des voyelles sont à fréquence basse et les sons des consonnes sont à des fréquences hautes. Les sons des voyelles ne portent que du bruit. Ce sont les sons des consonnes qui sont les plus importants pour la compréhension du discours. Par exemple, les sons des consonnes sont les seules différences entre les mots balle, malle, cale et canne.

 Si un produit peut absorber la plupart des sons des consonnes, vous ne pouvez pas comprendre ce que la personne dans le bureau de l’autre côté de la pièce dit au téléphone. De nouveau, si vous ne comprenez pas les mots, le bruit n’est pas aussi dérangeant. Les plafonds les plus adaptés aux bureaux ouverts ont une valeur CA de 170 ou plus. Un plafond acoustique standard (CRB 0,55) a normalement une CA de 150. Des matériaux non absorbants, comme les planches de gypse, ont une CA de 120. La CA la plus élevée possible pour un plafond se situe entre 220 et 230.

Retour en haut ^


  • 4. Q :  Qu’est-ce qu’un sabin?

R : Une mesure de l’insonorisation procurée par un matériau lorsqu’il est installé dans un espace architectural.  Le nombre de sabins par unité équivaut approximativement à l’aire totale de la surface de l’unité (en pieds carrés) exposée au son, multipliée par le coefficient d’absorption du matériau.

Retour en haut ^


  • 5. Q :  Quelle est la différence entre ITS, ITSP, et CAP?

R : ITS : Indice de Transmission sonore : réduction du bruit d’un côté d’une barrière à l’autre : murs; cote à un seul passage. 

ITSP : ITS Plafond : Méthode de test AMA 1-II-1967 : Test à deux pièces, mesure du son qui passe à travers un plafond, suit un faux plafond commun, et redescend par le plafond de la pièce adjacente (de réception); double passage. 

CAP : ITS Plafond : ASTM E1414 : Méthode de test de l’ASTM introduite en 1995; en substance, remplace le test AMA 1-II.

Retour en haut ^


RÉSISTANCE AU FEU

  • 1.Q: Qu’est-ce que la propagation de la flamme et la propagation des fumées? Quel est le rapport avec les produits résistant au feu et classe A?

R : Classe de caractéristiques d’inflammabilité de surface (auparavant appelée Classe de propagation de la flamme) 

La Classe de caractéristiques d’inflammabilité de surface d’un matériau est un nombre, calculé à partir des résultats d’un test, qui indique la vitesse relative à laquelle une flamme se propage sur la surface du matériau comparée à la propagation d’une flamme sur une plaque de ciment-amiante, qui est classée 0, et sur du chêne rouge, qui est classée 100. Notez que cette classe n’est pas la vitesse à laquelle la flamme se propage réellement sur la surface et ne représente aucune indication de la résistance au feu du matériau.

 Méthode de test 

Le test utilisé pour obtenir les résultats à partir desquels une classe est calculée s’appelle « Méthode de test des caractéristiques d’inflammabilité de surface des matériaux de construction » (NFPA No. 255, ASTM E84, LA No. 723). On l’appelle couramment le Test du tunnel; l’équipement de test est appelé le tunnel de 25 pieds. Bien que plusieurs tests de plus petite échelle aient été développés pour prédire les classes de propagation de la flamme selon le test du tunnel, ce sont avant tout des bancs d’essai pour le développement produit. La National Fire Protection Association (NFPA) n’a pas accepté de méthodes alternatives pour déterminer les caractéristiques de propagation de la flamme des matériaux de construction; dans ce but, la NFPA recommande uniquement le Test du tunnel. 

L’échantillon de matériau à tester (au moins 18 po de large, 25 pi de long) est installé sous le panneau supérieur amovible. Une flamme de gaz est appliquée sur une extrémité et un courant d’air constant régulé est dirigé dans le tunnel à partir de l’extrémité de la flamme. La progression de la flamme le long de l’échantillon est observée par des fenêtres latérales. Une classe de propagation de la flamme est un nombre relatif. Elle n’a aucun lien direct avec une cote de résistance au feu, qui est une cote exprimée en heures déterminée par un test entièrement différent, appelé « Méthodes standard de tests de résistance au feu des structures et matériaux de construction » NFPA No. 251, ASTM E119, LA No. 263). La surface exposée (plafond) d’un ensemble avec une cote de résistance au feu élevée (bonne); et, inversement, la surface exposée d’un ensemble avec une très faible résistance au feu peuvent avoir toutes deux une propagation de la flamme très faible. Il n’y a pas nécessairement de lien entre les deux classifications. Il existe de nombreux laboratoires possédant des tunnels de 25 pieds qui font des tests commerciaux. 

Appliquer les classifications

Les chiffres relatifs sur la vitesse de propagation du feu sur la surface du matériau permettent aux ingénieurs de la protection contre les incendies de gérer les problèmes impliquant l’éventualité que (1) des gens soient piégés dans un bâtiment avant qu’une évacuation ordonnée ait pu avoir lieu, et (2) le feu se propage rapidement sur l’ensemble d’un immeuble ou zone d’immeuble avant que les mesures anti-incendie habituelles aient pu être mises en œuvre pour contrôler ou éteindre l’incendie. 

Les codes du bâtiment regroupent généralement les classes de propagation de la flamme dans les classifications suivantes : 

• Classe 25 ou Classe I ou Classe A = Classes de propagation de la flamme 0-25; 

• Classe 75 ou Classe II ou Classe B = Classes de propagation de la flamme 26-75; 

• Classe 200 ou Classe III ou Classe C = Classes de propagation de la flamme 76-200; 

• Classe IV ou Classe D = Classe de propagation de la flamme 201. 

ASTME119 et ASTME119 (CAN/ULC - S101M) - sur les produits Fire Guard sont un test d’assemblage au complet, pas un test de produit. C’est la méthode de test (LA) utilisés pour les ensembles cotés pour la résistance au feu. Le LA en fait mention dans le Répertoire de résistance au feu du LA sous INTRODUCTION. Tous nos produits résistant au feu Fire Guard ont donc été testés selon cette méthode.

Retour en haut ^


  • 2. Q :  Les plafonds seuls me donneront-ils une cote d’une heure?

R:Non, la cote de résistance au feu s’applique à un ensemble sol/plafond ou toit/plafond dans son intégralité. Les composants individuels, comme les panneaux de plafond suspendu ou les systèmes de suspension, n’ont pas de cote de résistance au feu attribuée. Si votre architecte n’a pas encore déterminé quel assemblage du LA doit être suivi pour votre projet spécifique, vous pourriez avoir besoin de choisir un assemblage du LA pour l’homologation par un agent du code. Dans ce cas, voici comment choisir le bon assemblage classé résistant au feu par le LA:

• Établissez la cote horaire nécessaire pour répondre aux exigences du code.

 • Déterminez les éléments du bâtiment existants ou prévus, y compris les matériaux structurels, mécaniques, électriques et de finition, dans l’ensemble classé résistant au feu. 

• Consultez le tableau des assemblages résistant au feu au sur le site Armstrong pour déterminer quels numéros de concept du LA ressemblent à votre édifice. Ce résumé est divisé en catégories selon le type de construction et les composants.

• Proposez le concept du LA choisi à l’agent du code pour homologation.

Retour en haut ^


  • 3.Q: Quels plafonds et treillis Armstrong puis-je utiliser si j’ai besoin d’une assemblage coté contre le feu?

R:Seuls les plafonds et la suspension «FireGuard» Armstrong peuvent être utilisés dans les assemblages cotés résistant au feu. Ces produits sont identifiés par notre icône FireGuard.

Retour en haut ^


  • 4. Q :  Quel est le rapport entre les types BF, P et PC des concepts du LA et les produits réels?

R : PC=FINE FISSURED Ceramaguard N° 605, N° 607 et N° 608 

P=Tous les autres produits désignés FireGuard

Retour en haut ^


  • 5. Q :  Comment obtenir une cote horaire pour un couloir?

R : Vous trouverez ci-dessous une liste des pratiques de construction utilisées dans l’industrie pour obtenir une cote horaire pour un couloir : 

• Si les murs du couloir ne vont pas jusqu’à la plateforme, trouvez le concept du LA approprié et installez le plafond et le treillis résistants au feu spécifiés dans le plafond du couloir et des zones adjacentes. 

• Si les murs du couloir vont jusqu’à la plateforme au-dessus, trouvez l'assemblage du LA approprié et installez le plafond et la suspension résistants au feu spécifiés dans le plafond du couloir; ignifugez les endroits où les murs sont pénétrés.

• Installez deux couches de planche de gypse dans le plafond du couloir AVEC L’ACCORD DE L’AGENT DU CODE, ou consultez le Code du bâtiment uniforme 1997 section 1004.3.4.3.1 (2), pages 1 à 115 Volume 1.

Les pratiques de construction ci-dessus doivent être examinées avec l’agent du code de votre région avant la construction.

Retour en haut ^


  • 6. Q :  Comment obtenir un exemplaire du Répertoire de résistance au feu du LA?

R : Appelez le 1 (847) 272-8800, Ext. 42612 ou 42622, ou écrivez à Underwriter’s Laboratories, Inc., Publications Stock, 333 Pfingsten Road, Northbrook, IL 60 062. Le répertoire a un prix, demandez avant.

Retour en haut ^


  • 7. Q :  Quel est le rapport entre les types de treillis AFG, AFG-A, AFG-MX, FSL, FSLK, FST-6000 et FST-6000A et les produits réels?

R:AFG, FST-6000 = PRELUDE XL Fire Guard

AFG-A, FST-6000A = PRELUDE Plus XL Fire Guard 

FSL = SILHOUETTE XL Fireguard 

FSLK = SUPRAFINE XL Fireguard

Retour en haut ^


  • 8.Q: Avez-vous des assemblages LA pour votre système de suspension pour gypse?

R : Oui, D501, D502, G523, G526, G527, G528, G529, J502, L211, L502, L508, L513, L515, L525, L526, L529, P237, P239, P241, P501, P506, P507, P508, P509, P510, P513, P514, P516.

Retour en haut ^


RÉSISTANCE AUX SÉISMES

  • 1.Q: Quels produits de suspenson puis-je utiliser pour des applications séismiques?

R : Coefficient moyen de réduction du bruit mesuré sur quatre fréquences : 250, 500, 1000, et 2000 Hz exprimé au multiple entier le plus proche de 0,05. Indique la capacité d’un panneau de plafond ou de mur ou d’une autre construction à absorber le son. Le CRB est la fraction d’énergie sonore, dont la moyenne est calculée sur tous les angles de direction et des fréquences sonores basses à hautes, qui est absorbée au lieu d’être réfléchie. Le CRB va de 0 (sol en béton) à 1,00 (produits acoustiques haute performance comme OPTIMA). Le Code du Bâtiment international (CBI) se base sur des plafonds suspendus plans et de niveau avec des panneaux soutenus par le treillis des quatre côtés. 

Comme la performance des panneaux de plafond n’est pas bien définie dans les exigences du CBI, Armstrong s’est associé à l’Université d’État de NY à Buffalo pour tester la performance séismique des systèmes de plafonds standard et non standard. Les résultats de plus de 70 tests séismiques complets offrent une sécurité et une performance éprouvées pour les plafonds standard et non standard, des options de conception flexibles, et des conceptions d’installation plus efficaces. Les systèmes de treillis suivants ont été testés et approuvés pour les Catégories de Bâtiment international (CBI) A-F

Systèmes de treillis IBC A, B, C IBC D, E, F
AL Prelude Plus XL x  
Prelude Plus XL - acier inoxydable x  
SALLE STÉRILE x  
INTERLUDE XL x  
PRELUDE Dissimulé x x
PRELUDE ML x  
PRELUDE Plus XL FireGuard x x
PRELUDE XL x x
PRELUDE XL pour applications extérieures x x
PRELUDE XL FireGuard x x
SILHOUETTE x x
SONATE x  
SUPRAFINE ML x  
SUPRAFINE XL x x
SUPRAFINE XL FireGuard x x
Système de suspension pour gypse x x
SHORTSPAN x x

 

Retour en haut ^


  • 2. Q :  Que dois-je savoir pour pouvoir installer un plafond conforme aux normes séismiques?

R : Vous devez répondre aux questions suivantes :

• À quel code devez-vous vous conformer?

• À quelle zone ou catégorie séismique devez-vous vous conformer?

• Quelle norme de mise en œuvre sera-t-elle utilisée/acceptée?

Retour en haut ^


  • 3. Q : Y a-t-il une procédure d’installation étape par étape pour les normes séismiques?

R : Les normes de mise en œuvre courantes sont CBI, CBU 25-2 et ASTM E 580. Les normes de mise en œuvre sont simples. Communiquez avec notre service TechLine au 1 877-ARMSTRONG (276-7876) si vous avez besoin d’une assistance supplémentaire.

Retour en haut ^


  • 4. Q : Comment savoir quel code mon état ou ma municipalité a adopté?

R : Communiquez avec l’agence gouvernementale de votre région et demander à parler à un responsable des permis de construire et des normes de construction.

Retour en haut ^


  • 5. Q : Y a-t-il une alternative d’installation à la moulure murale de 2 po dans les catégories séismiques D, E et F du CBI?

R : Le système BERC2 d’Armstrong offre en alternative la moulure murale de 7/8 po sans barres stabilisatrices de périmètre (par rapport à la moulure murale de 2 po avec barres stabilisatrices de périmètre) avec une performance vérifiée et une esthétique supérieure. Le système BERC2 est conforme au CBI comme matériau ou méthode alternatif avec approbation de l’agent du code. Le paragraphe 104.11 du CBI détaille les « Matériaux, conceptions, méthodes de construction et équipements alternatifs. » Le paragraphe 104.11.1 autorise les agents du code du bâtiment « à exiger des tests pour prouver la conformité » afin de justifier les demandes de matériaux ou de méthodes alternatifs.

Retour en haut ^


  • 6. Q : Si le code exige une moulure murale de 2 po, quelle alternative Armstrong peut-il offrir avec une moulure murale de 7/8 po?

R : Le système BERC2 d’Armstrong a été testé complètement sur une table séismique au Laboratoire des systèmes d’ingénierie structurelle séismique de l’Université d’État de New York à Buffalo. Le paragraphe approprié du CBI (Paragraphe 104.11) autorise les agents du code à prendre en compte les méthodes de construction alternatives. Le système BERC2 est une « méthode de construction alternative » bien encadrée par le CBI paragraphe 104.11. Des tests complets ont confirmé que le système BERC2 donne une performance satisfaisante selon les exigences du CBI 2000.

Retour en haut ^


  • 7. Q : Quels documents puis-je fournir à un agent du code pour prouver que le système BERC2 a montré une performance séismique satisfaisante?

R : Le CBI autorise les agents du code à approuver des méthodes de construction alternatives en se basant sur des résultats satisfaisants de tests complets. Armstrong met ces résultats de tests à votre disposition pour examen par un agent du code. Vous pouvez retrouver les résumés des tests et la documentation séismique sur notre site Web. Vous pouvez demander les résultats complets des tests en appelant TechLine au 1-877-ARMSTRONG (276-7876).

Retour en haut ^


SALLE STÉRILE

  • 1. Q : Comment peut-on comparer les classifications de salle stérile de la norme ISO/TC209 avec les classifications de salle stérile de la norme fédérale 209E?

R : Les classifications de salle stérile de la norme ISO/TC209 ont remplacé les classifications de la norme fédérale 209E. ISO/TC209 est basée sur des mesures métriques alors que la norme fédérale 209E est basée sur des mesures impériales. Voir le tableau comparatif : ISO FED STD 209E 3 1 4 10 5 100 6 1,000 7 10,000 8 100 000

Retour en haut ^


  • 2. Q : Que signifient les classifications de salle stérile?

R : Les classes, selon ISO/TC209 14644-1, définissent le niveau de propreté en matière de particules aériennes. Une Classe 5 signifie qu’il y a moins de 3520 particules (de 0,5 micron) par mètre cube, ce qui équivaut à 100 particules par pied cube. Une Classe 6 indique moins de 35 200 particules par mètre cube. Plus la classe est élevée, plus il y a de particules.

Retour en haut ^


  • 3. Q : Quels produits sont recommandés pour application en salle stérile?

R : Des plafonds non perforés CLEAN ROOM Salle Stérile FL, CLEAN ROOM Salle Stérile VL, Health Zone Santé OPTIMA et Health Zone Santé ULTIMA, installés sur un treillis en aluminium coextrudé de 1 1/2 po ou 15-16 po (maintenant disponible en acier également) avec joints appliqués en usine sont recommandés pour des applications en salle stérile de Classe 5-8. Des attaches de retenue en PVC sont disponibles, mais non requises pour une performance en salle stérile. Les salles stériles de Classe 4 ou moins nécessitent généralement l’installation de filtres 100 % Hepa.

Retour en haut ^


  • 4.Q:Pour une application en salle stérile, dois-je sceller mes panneaux dans la suspension?

R : Nous recommandons une attache de retenue en PVC pour assurer un bon scellé, mais l’attache de retenue n’est pas requise pour une performance en salle stérile ISO Classe 5 ou plus si vous utilisez un système de treillis Clean Room Salle stérile en aluminium coextrudé et acier.

Retour en haut ^


QUALITÉ DE L’AIR INTÉRIEUR

  • 1. Q : Les plafonds Armstrong sont-ils sûrs à l’installation et l’utilisation?

R : Oui. INSTALLATION. Des études ont démontré que l’exposition lors d’une installation conventionnelle est inférieure à toutes les normes professionnelles en matière de nuisance et d’autres substances répertoriées (poussière). Si des outils électriques sont utilisés pour l’installation, ils doivent être équipés d’accessoires spéciaux pour le ramassage des poussières, et les ouvriers doivent porter des masques respiratoires homologués NIOSH appropriés.
EN PLACE. Une fois installés, les produits de plafond Armstrong ne représentent aucun risque identifiable pour la santé des occupants du bâtiment.

Retour en haut^


  • 2. Q : Les produits de plafonds Armstrong contiennent-ils de la laine minérale?  Si oui, ces produits constituent-ils un risque pour la santé?

R : Certains plafonds Armstrong contiennent de la laine minérale, mais ils ne représentent aucun risque pour la santé (voir ci-dessous).
PRODUIT. La sécurité des produits de plafonds acoustiques Armstrong qui contiennent de la laine minérale a été confirmée par des études sur l’exposition professionnelle des employés au contact de la laine minérale qui sont menées depuis plus de 50 ans. Les résultats de ces études et analyses par des chercheurs indépendants ne montrent aucunement que l’exposition aux produits contenant de la laine minérale représente un risque pour la santé.
INSTALLATION. Les pratiques d’installation des produits de plafonds recommandées par Armstrong et par d’autres fabricants ont été évaluées. Ces études, qui ont été soumises à l’Agence pour la sécurité et la santé au travail (OSHA) du Ministère américain du travail, ont démontré que l’exposition à la laine minérale durant l’installation des matériaux de plafond, lorsque les pratiques d’installation habituelles sont employées, est significativement inférieure à la limite d’exposition admissible (LEA) d’une fibre par centimètre cube pour ces matériaux.
EN PLACE. Une fois installés, les produits de plafond Armstrong ne représentent aucun risque identifiable pour la santé des occupants du bâtiment.

Retour en haut ^


  • 3. Q : Les produits de plafonds Armstrong contiennent-ils de la silice?  Si oui, ces produits constituent-ils un risque pour la santé?

R : Certains plafonds en laine minérale Armstrong contiennent de la silice, mais ils ne représentent aucun risque pour la santé (voir ci-dessous).
PRODUIT. De la silice est présent dans la plupart des produits de plafonds en laine minérale Armstrong. Des tests menés pour Armstrong qui ont évalué une installation typique n’ont pas détecté de présence de silice respirable.
INSTALLATION. De la silice est présente dans la plupart des produits de plafonds en laine minérale Armstrong. Des tests menés pour Armstrong qui ont évalué une installation typique de ces produits n’ont pas détecté de présence de silice respirable. La seule pratique d’installation envisageable qui pourrait générer des niveaux mesurables de silice respirable serait par l’utilisation d’outils électriques. Pour cette raison, Armstrong et d’autres fabricants recommandent l’utilisation d’un masque à poussière et d’un appareil de ramassage des poussières lors de l’utilisation d’outils électriques.
EN PLACE. Une fois installés, les produits de plafond Armstrong ne représentent aucun risque identifiable pour la santé des occupants du bâtiment.

Retour en haut ^


  • 4. Q : Les produits de plafonds Armstrong libèrent-ils du formaldéhyde? Si oui, constituent-ils un risque pour la santé?

R : PRODUIT. Certains matériaux utilisés dans la production de produits de plafonds Armstrong peuvent entraîner la libération de petites quantités de formaldéhyde au moment de l’installation. Durant le processus de fabrication, la majorité du formaldéhyde est évacuée.
INSTALLATION. Des études ont montré que les libérations de formaldéhyde résiduel au moment de l’installation se dissipent très rapidement avec une ventilation adéquate et sont bien en dessous des niveaux d’exposition admissibles établis par l’Agence pour la sécurité et la santé au travail (OSHA) du Ministère américain du travail.
EN PLACE. Les produits de plafond Armstrong installés ne représentent aucun risque identifiable pour la santé des occupants du bâtiment.

Retour en haut ^


  • 5. Q : Les produits de plafonds en fibre de verre Armstrong constituent-ils un risque pour la santé?

R : PRODUIT. La sécurité des produits de plafond en fibre de verre d’Armstrong est confirmée par des études professionnelles sur les employés en contact avec la fibre de verre menées depuis 50 ans. Les résultats de ces études et analyses par des chercheurs indépendants ne montrent aucunement que l’exposition aux produits contenant de la fibre de verre représente un risque pour la santé.
INSTALLATION. Des études ont démontré que l’exposition lors d’une installation conventionnelle est inférieure à toutes les normes professionnelles en matière de nuisance et d’autres substances répertoriées (poussière). Si des outils électriques sont utilisés pour l’installation, ils doivent être équipés d’accessoires spéciaux pour le ramassage des poussières, et les ouvriers doivent porter des masques respiratoires homologués NIOSH appropriés. Le seul risque pour la santé envisageable pouvant être causé par la fibre de verre est une irritation cutanée pendant le processus d’installation. C’est un problème passager qui disparaît dès que le contact physique cesse.
EN PLACE. Les produits de plafond Armstrong installés ne représentent aucun risque identifiable pour la santé des occupants du bâtiment.

Retour en haut ^


  • 6. Q : Y a-t-il eu un changement favorable récemment dans la réglementation relative aux aspects sanitaires et à la classification de la fibre de verre, la laine minérale et la laine de roche?

R : PRODUIT. En octobre 2001, une expertise menée par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a réévalué l’évaluation du CIRC de 1988 sur la fibre de verre et les fibres de laine de roche et de laitier. Cette décision les a retirés de la liste des cancérigènes possibles en dévaluant la classification de ces fibres du Groupe 2B (cancérigène possible) au Groupe 3 (non classifié comme cancérigène chez l’homme). Tous les produits de plafonds Armstrong utilisant ces fibres sont inclus dans cette classification.

Retour en haut ^


  • 7. Q : Y a-t-il des fibres respirables libérées lors des activités générales d’entretien qui peuvent nécessiter le déplacement/retrait du produit Optima à haut CRB?

R:Des tests* ont été menés pour mesurer les fibres respirables générées après l’installation, le retrait et la réinstallation du produit en fibre de verre de lOptima. Dans tous les cas, les résultats de la surveillance** une heure, puis 24 heures, après chaque activité n’ont pas détecté la présence de fibres aériennes respirables.
**Protocole grande chambre suivant les directives de la norme ASTMD5116. La chambre dynamique a été réglée à un changement d’air par heure et 23×C et 50% d’humidité relative.
**Comptage des fibres mené selon la méthode NIOSH 7400B.

Retour en haut ^


  • 8. Q : Y a-t-il des fibres respirables libérées lors des activités générales d’entretien qui peuvent nécessiter le déplacement/retrait du produit Cirrus?

R : Des tests* ont été menés pour mesurer les fibres respirables générées après l’installation, le retrait et la réinstallation du produit en fibre minérale Cirrus. Dans tous les cas, les résultats de la surveillance** une heure, puis 24 heures, après chaque activité n’ont pas détecté la présence de fibres aériennes respirables.
**Protocole grande chambre suivant les directives de la norme ASTM D5116. La chambre dynamique a été réglée à un changement d’air par heure et 23×C et 50 % d’humidité relative.
**Comptage des fibres mené selon la méthode NIOSH 7400B.

Retour en haut ^


NETTOYAGE

  • 1. Q : Comment trouver des carreaux de rechange?

R : Si votre plafond est endommagé, taché d’humidité, ou décoloré, pensez à remplacer le produit de plafond endommagé. Consultez notre page de plafonds de rechange pour commencer. Votre nouveau plafond sera prêt en quelques clics.

Retour en haut ^


  • 2. Q : Comment nettoyer les plafonds Armstrong?

R:En raison des différences de finis et de textures de nos plafonds, murs et systèmes de suspension, chaque produit ou gamme de produits nécessite une méthode de nettoyage différente. Téléchargez notre Guide d'entretien pour connaître les méthodes recommandées.

Retour en haut ^


VOUS NE VOYEZ PAS LA RÉPONSE DONT VOUS AVEZ BESOIN?

Nous sommes là pour vous aider!

Téléphone : 877 276-7876