Glossaire

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

A

ABSORBEUR

Tout matériau qui absorbe au moins 50 % de l’énergie sonore qu’il rencontre. Le CRB mesure la performance d’un absorbeur sonore.

Absorption

Propriété d’un matériau ou objet à convertir l’énergie sonore en chaleur plutôt qu’à refléter l’énergie sonore.

American National Standards Institute (ANSI)

Une organisation indépendante d’associations professionnelles, de sociétés techniques, de groupes professionnels et d’organisations de consommateurs, auparavant appelée United States of America Standards Institute (USASI ou ASI) et encore avant American Standards Association (ASA).

American Society for Testing and Materials (ASTM)

Une organisation à but non lucratif qui établit les tests et les spécifications standard des matériaux de construction; ces tests et spécifications sont généralement nommés par l’abréviation ASTM suivie d’une désignation numérique.

Amplificateur

Un composant électronique utilisé dans les systèmes de sonorisation pour augmenter la puissance d’un signal source faible (microphone, lecteur CD, etc...) en signal de sortie fort sur les haut-parleurs.

Amplitude

Variation d’une onde sonore à partir de sa valeur moyenne, qui est perçue comme le volume du son.

Analogique

Dans les applications de sonorisation, un signal sonore analogique représente le son dans sa forme continue exacte (non numérisée). De même manière, un appareil analogique est un composant électronique qui traite les signaux analogiques dans leur forme continue.

ASTM A641

Norme standard pour les fils en acier carbone à revêtement au zinc (galvanisés), c’est à dire les fils de suspension. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM A653

Norme standard pour la tôle d’acier à revêtement au zinc (galvanisée) ou à revêtement en alliage de fer-zinc (recuit) selon le processus de trempage à chaud. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM B117

Méthode de test de performance environnementale. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM C367

Méthodes de test des propriétés de solidité des carreaux acoustiques architecturaux préfabriqués ou des panneaux de plafond suspendu. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM C423

Méthode de test standard pour l’absorption du son et les coefficients d’absorption acoustique selon la méthode à chambre de réverbération. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM C518

Méthode de test standard pour les mesures des flux thermiques en état stable et des propriétés de transmission thermique au moyen d’un dispositif de mesure de flux thermique. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM C522

Méthode de test de résistance pneumatique des matériaux acoustiques. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM C635

Norme standard pour les systèmes de suspension en métal pour les carreaux acoustiques et les plafonds suspendus. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM C636

Pratique recommandée pour l'installation des systèmes de suspension pour plafond métallique avec carreaux acoustiques ou panneaux suspendus. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM C645

Norme standard pour les produits de fourrure de gypse. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM D610

Méthode de test standard pour évaluer le niveau de corrosion. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM D1037

Méthode de test standard pour évaluer les propriétés de résistance aux chocs. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM D2486

Méthode de test standard pour la résistance au récurage des surfaces peintes. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM D3273

Méthode de test standard pour la résistance aux moisissures sur la surface des finis intérieurs dans une enceinte environnementale. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM D4828

Méthode de test standard pour la lavabilité pratique des revêtements organiques. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM E84

Méthode de test des caractéristiques d’inflammation des surfaces des matériaux de construction (aussi appelée test du tunnel de 25 pieds pour la propagation de la flamme et de la fumée sur un produit individuel, et non sur un ensemble). Pour plus d'informations, visitez ASTM.org

ASTM E90

Méthode de mesure en laboratoire de la perte de transmission des bruits aériens des partitions d’immeuble. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM E96

Méthode de test standard de la transmission de la vapeur d’eau. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E119

Méthodes de test standard de résistance au feu des structures et matériaux d’édifice (aussi appelée test de cote horaire de résistance au feu pour un ensemble complet). Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E136

Méthode de test standard du comportement des matériaux dans un four tubulaire vertical (aussi appelée méthode de test de combustibilité; souvent utilisée dans la Garde côtière). Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM E176

Terminologie standard liée aux normes de résistance au feu. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E580

Pratique standard pour l’application de systèmes de suspension de plafond pour les carreaux acoustiques et les panneaux suspendus dans les zones nécessitant une retenue séismique. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E795

Pratiques standard de montage de spécimens lors des tests d’absorption acoustique. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E1110

Spécification standard pour déterminer la Classe d’articulation. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E1111

Spécification standard pour mesure l’atténuation d'une zone à l’autre d’un système de plafond. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM E1130

Méthode de test standard pour la mesure objective de l’intimité acoustique dans les bureaux ouverts à l’aide de l’Indice d’articulation. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E1179

Spécification pour les sources sonores utilisées pour tester les composants et systèmes des bureaux ouverts. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E1264

Norme de classification des produits de plafonds acoustiques.  Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E1375

Méthode de test standard pour mesurer l’atténuation d’une zone à l’autre des panneaux de mobilier utilisés comme barrières acoustiques. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org.

ASTM E1376

Méthode de test standard pour mesurer l’atténuation d’une zone à l’autre du son réfléchi par les finitions murales et les panneaux de mobilier. Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E1414

Méthode de test standard pour l’atténuation du son aérien entre des pièces partageant un même faux plafond (auparavant appelée ASTM E 413). Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ASTM E1477

Méthode de test standard du facteur de réflexion lumineuse des matériaux acoustiques au moyen de réflectomètres à sphère photométrique (auparavant appelée ASTM C 523). Pour plus d’informations, visitez ASTM.org

ATTACHE DE RETENUE

Attache mécanique qui s’encliquette sur le bulbe d’un système de treillis pour maintenir les panneaux de plafond en place.

ATTACHES

Plusieurs conceptions d’attaches sont disponibles pour convenir à diverses applications comme la résistance au feu, la résistance aux vents et aux chocs. Les conceptions cotées pour la résistance au feu ont des exigences exactes, dont l’usage obligatoire d’attaches de retenue pour panneaux acoustiques ou des carreaux pesant moins de 4,9 kg/m2 (1,0 livre par pied carré). Pour les pièces ayant une différence de pression de l’air significative par rapport aux espaces adjacents, des attaches de retenue peuvent être nécessaires pour maintenir les panneaux en place. Le maintien des valeurs de pression de l’air peut aussi exiger des joints de panneaux de périmètre, en général un joint en mousse à cellules fermées avec un adhésif sur un côté.

Atténuation

Réduction du niveau sonore (volume) résultant de : 1. l’augmentation de la distance avec la source du son 2. l’absorption partielle du son après réflexion sur une surface 3. le passage du son par un matériau barrière. 

B

BANDE D’OCTAVE

Il s’agit d’une bande continue de fréquences qui s’étend sur une plage de façon à ce que la fréquence la plus haute de la bande soit de deux fois la fréquence la plus basse. La plage de fréquences audio est divisée en bandes d’octaves par confort, et chaque bande est spécifiée individuellement par sa fréquence centrale, par exemple 63 Hz, 125 Hz, 250 Hz, 500 Hz, 1 kHz, 2 kHz, 4 kHz, 8 kHz, et 16 kHz.

BARRE EN T

Tout élément métallique de section transversale en « T » utilisé dans les systèmes de suspension de plafonds.

BARRE EN Z DISSIMULÉE

Bandes métalliques fixées à un rail porteur de 1 1/2 po, à un pied sur le centre et en angles droits sur le rail. Aussi appelées rails Zee.

BARRE STABILISATRICE

Rail en U, de 24 ou 48 pieds de long, conçu pour maintenir l’espacement des tés croisés sur le périmètre. Utilisé dans les installations séismiques pour prévenir les chutes de tés croisés et de panneaux du système de suspension en cas de séisme.

BARRIÈRE

Tout matériau ou système qui bloque ou réduit le niveau sonore transmis lorsqu’il passe à travers le matériau. Une mauvaise barrière offrira une mauvaise perte de transmission (PT) < 10 dB, tandis qu’une bonne barrière aura une PT > 20 dB pour une barrière à hauteur partielle et PT > 50 dB pour une barrière pleine taille, aux fréquences mesurées. L’ITS et la CAP sont toutes deux des mesures de performance des barrières acoustiques.

BIOBLOCK

Les panneaux de plafonds avec la performance BioBlock résistent à la prolifération des moisissures.

BioBlock Plus

Les panneaux de plafond Health Zone Santé avec performance Bioblock Plus résistent à la prolifération des moisissures, ainsi qu’aux odeurs et aux taches responsables de prolifération des bactéries.

BOCA

Building Officials and Code Administrators - Les responsables du bâtiment et les administrateurs du code. Publient le Code National du Bâtiment tous les trois ans, avec des suppléments annuels. Plus fréquemment référencés dans les États du Nord-Est des États-Unis.

BORDURE BISEAUTÉE

Un carreau acoustique est considéré comme à bordure biseautée lorsque la bordure de la face du carreau se tourne vers le haut à environ 45° sur 1/8 à 1/4 po autour du périmètre du carreau.

BORDURE CARRÉE

Conception de bords pour les panneaux acoustiques qui, lorsque vus de profil, ressemblent à un rectangle. Bien qu’ils soient les plus simples et les moins chers à fabriquer, les panneaux acoustiques carrés sont les moins à même de dissimuler le treillis de suspension.

BORDURE VECTOR

Un bord conçu pour permettre l’accessibilité par le bas. Le détail de bord Vector comporte une embrasure fine de 1/4 po pour une apparence nette et haut de gamme.

BROSSABLE/BROSSABILITÉ

Dans les applications où la propreté est une priorité, les carreaux peuvent nécessiter un nettoyage plus intensif que les procédures normales d’entretien. Les plafonds avec un matériau de surface spécial comme une pellicule de vinyle offrent une performance supérieure. Les plafonds métalliques sont également adaptés à ces applications. La procédure de test acceptée est le Test de brossabilité ASTM D2486.

BRUIT À LARGE BANDE

Bruit constitué d’un grand nombre de composants à basse, moyenne et haute fréquence, dont aucun ne domine individuellement. 

Bruit ambiant

Le niveau sonore de fond le plus bas dans un espace, constitué de sons de sources proches et éloignées.

BRUIT MASQUANT

Bruit de fond généré électroniquement à un niveau et une fréquence spécifiés, introduit dans un environnement occupé pour masquer les sons intrusifs et améliorer l’intimité acoustique.

BRUIT ROSE

Bruit ayant la même énergie par bande d’octave; généralement utilisé comme signal source pour régler un système de bruit masquant.

BULBE

La crête supérieure du rail porteur ou du té croisé avec une configuration rectangulaire, triangulaire ou ronde. Ajoute une force de charge structurelle au composant.

BUREAU À AIRES OUVERTES

Une conception de bureau caractérisée par l’application de panneaux de mobilier de hauteur partielle pour compartimenter un espace de travail, et par la disposition de plusieurs de ces compartiments dans une grande salle ouverte.

C

CALIBRE

Épaisseur de l’acier utilisé pour fabriquer un élément de treillis. Peut être exprimé par une désignation numérique (Cal. 26) ou en millièmes de pouce (0,013).

CANNELURE

Une bande de métal ou de fibre insérée dans les entailles des carreaux acoustiques adjacents pour former un joint mécanique dissimulé.

CANNELURE DE RESPIRATION

Cannelure utilisée pour lier des carreaux dans une installation à té dissimulé et pour prévenir les infiltrations d’air.

CAPUCHON

Le recouvrement enroulé sur la semelle d'une barre en T. Les barres en T comprennent un capuchon en aluminium ou en acier dans de nombreuses couleurs.

CARREAU

Planche de plafond acoustique, généralement de 12 x 12 po, qui est agrafée, cimentée ou suspendue par un système de treillis dissimulé. Les bords sont souvent entaillés et coupés.

Carreau d’accès

Un carreau acoustique amovible avec détails d’entailles spécifiques.

CBU 25-2

Code du bâtiment uniforme (norme séismique).

CHARGE

Quantité de force (poids) appliquée à un pied linéaire de tout élément porteur d'un système de plafond.

CHARGE SÉISMIQUE

La force produite sur une masse structurelle en raison de son accélération, induite par un tremblement de terre.

Chevauchement

Interface à l’extrémité de certains tés croisés qui repose sur le sommet de la semelle de l’élément de support. Augmente la stabilité et éloigne le bord coupé du té du plan visible du plafond.

Classe d’articulation (CA)

Mesure qui évalue l'atténuation de la parole réfléchie qui passe au-dessus des partitions du mur ou des meubles dans les postes de travail adjacents. Un système de plafond avec une CA < 150 signifie une performance faible alors qu'un système de plafond avec une CA > 180 signifie une performance élevée.

CLASSE D’ATTÉNUATION DU PLAFOND (CAP)

;Mesure qui évalue l'aptitude du plafond à agir comme barrière à la transmission des sons aériens par un faux plafond commun entre des sections adjacentes fermées, comme dans les bureaux particuliers et les aires ouvertes utilisées comme zones de collaboration et d’attention. Un plafond qui présente une CAP inférieure à 25 est considéré comme offrant une faible performance, tandis qu'un plafond présentant une CAP supérieure à 35 est considéré comme offrant une performance élevée.

CLASSE DE TRANSMISSION SONORE (CTS)

Mesure qui évalue l'aptitude du système mural à agir comme barrière à la transmission des sons portés par l'air, entre des sections adjacentes fermées, comme dans les bureaux. Un système mural avec une CTS < 35 signifie une performance faible alors qu'un système avec une CTS > 55 signifie une performance élevée. Pour les murs, la CTS est l'équivalent de la CAP.

CLASSIFICATION DE SERVICE

Capacité de charge des tés principaux d’un treillis (selon ASTM C635) en livres par pied linéaire (Légère : 5 lb; Intermédiaire : 12 lb; Lourde : 16 lb).

COEFFICIENT DE RÉDUCTION DU BRUIT (CRB)

Mesure qui évalue l'insonorisation globale d'un matériau lorsqu'il est utilisé dans un espace architectural fermé où les sons sont réfléchis à divers angles d'incidence. Un système de plafond avec un CRB < 0,50 signifie une faible performance, un CRB > 0,70 signifie une haute performance. Le CRB est important dans tout espace où le temps de réverbération et le niveau sonore sont des facteurs à considérer.    

COMPRESSION/TENSION SÉISMIQUE

La capacité d’un raccord d’élément de treillis à porter une charge de test critique moyenne en compression/tension.

COTÉ POUR LA RÉSISTANCE AU FEU

Fait référence aux assemblages de plafond résistants au feu homologués LA

COURBE NC40

Cette courbe NC spécifique est utilisée depuis des années comme base pour la conception de systèmes électroniques de bruit masquant. La courbe NC 40 est généralement « enroulée » en-dessous de 100 Hz, et au-dessus de 5 kHz.

COUPE DE BORDURE

Coupe effectuée sur le panneau de plafond et sur le treillis au périmètre de l’installation.

CRITÈRE DE BRUIT / COURBES NC

Une famille de courbes de classification du bruit spécifiant le niveau et la fréquence du bruit de fond qui aura plusieurs degrés d’admissibilité pour les espaces architecturaux occupés comme les bureaux.

CRITÈRE DE SALLE / COURBES RC

Une famille de courbes de classification du bruit spécifiant le niveau et la fréquence du bruit de fond des équipements de CVC qui aura plusieurs degrés d’admissibilité pour les espaces architecturaux occupés comme les bureaux.

Crochet d’accès

Utilisé dans un système à té dissimulé pour soutenir une rangée de carreaux à installer dans un module 4 x 4 pi qui permet également l’accès au faux plafond au-dessus. Aussi appelé Ligne de pontet.

D

DÉFLEXION

Courbure ou déviation d'une ligne ou trajectoire droite. Utilisée ici comme norme pour mesurer la charge autorisée des composants d’un système de suspension.

DÉCIBEL

Une unité de mesure de l’intensité, ou volume, d’un son sur une échelle logarithmique de zéro pour le son le moins perceptibles à environ 130 pour le seuil de douleur moyen.

DÉGAGEMENT DE FUMÉE

Le rapport de fumée émise par un matériau en combustion comparé à la fumée émise par du chêne rouge standard.

DÉTAIL D’EXTRÉMITÉ EN POINTE

Offre un verrouillage de té à té. Conçu pour être inséré avec un mouvement vers l’avant.

DOUBLE TOILE

 Indique deux couches de matériau dans la construction de la toile verticale des rails principaux et des tés croisés.

E

ÉLECTROGALVANISÉ

Un processus de galvanisation qui dépose un revêtement de zinc sur un substrat en acier laminé à froid. L’épaisseur ou le poids d’un revêtement peut varier et est en général classifié d’électrogalvanisation lourde à électrogalvanisation standard ou électrogalvanisation « rapide ». Le procédé confère au métal une résistance à la corrosion.

ENTAILLAGE

Processus consistant à couper des rigoles dans la surface des panneaux acoustiques pour créer un rendu visuel géométrique différent avec des avantages décoratifs et acoustiques. L’entaillage imite souvent le treillis de suspension, le camoufle et donne aux panneaux de 2 x 2 pi et 2 x 4 pi l’aspect de carreaux de 12 x 12 po.

ENTAILLE

Rigole dans le bord d’un carreau de plafond qui accueille et dissimule un élément de suspension.

ENTURE INTÉGRÉE

Connecte les rails principaux ou tés ensemble et est formé par le métal de base des composants.

ÉTIQUETTE LA

Une identification apposée à un matériau ou composant de construction, avec l’autorisation du Laboratoire des Assureurs, Inc., indiquant que le produit étiqueté : (a) a une cote basée sur les tests de performance des produits de ce type; (b) provient d’un lot de production certifié après examen comme étant fait de matériaux et selon des processus essentiellement identiques à ceux des produits représentatifs qui ont été soumis aux tests de sécurité anti-incendie, contre les chocs électriques, et autres tests en vigueur; et (c) est soumis au service de contre-examen du LA.

F

FACTEUR DE PERTE LUMINEUSE (FPL)

Utilisé pour calculer la perte d’éclairement après une période de temps donnée et sous des conditions données, comme la dépréciation lumineuse attendue d’une lampe, l’extinction attendue d’une lampe, l’accumulation de poussières à la surface d’une pièce, et les facteurs de performance des ballasts.

FACTEUR R

 Un nombre mesurant la résistance d’un matériau au flux thermique. R signifie résistance, l’inverse de conductivité. Les valeurs rapportées dans ce catalogue ont été déterminées par la méthode de test ASTM C 518. Les valeurs sont rapportées à une température moyenne de 75 °F (24 °C), et comme l’inverse de BTU/hr • sf • °F (mesure impériale), et Watts/m2 • °C (mesure métrique).

FACTEURS DE PONDÉRATION ACOUSTIQUE

Il s’agit des facteurs de pondération de l’Indice d’articulation présentés dans ANSI S3.5 (1969). Ces facteurs représentent la dépendance fréquentielle de l’intelligibilité acoustique, en se basant sur le fait que les voyelles à basse fréquence sont moins intelligibles que les consonnes à haute fréquence.

FAUX PLAFOND

Le faux plafond est le volume défini par la zone au-dessus des carreaux de plafond, et en-dessous du bas de la dalle structurelle. Le faux plafond contient généralement un ensemble de conduits de CVC, de conduits électriques et électroniques, de tuyaux d’eau, d’enceintes de bruit masquant traditionnelles, etc.

FILS DE SUSPENSION

Fils utilisés pour suspendre le plafond acoustique à la structure existante. Le matériau standard est un fil en acier galvanisé recuit léger de 2,05 mm (calibre 12), conformément à ASTM A 641M ou A 641. Du fil de plus gros calibre est disponible pour les installations à plus grosse capacité de charge, ou les situations où l’espacement entre les fils de suspension dépasse 1200 mm (4 pieds) au centre. Du fil en acier inoxydable et du fil en alliage de cuivre-nickel sont fréquemment utilisés dans les conceptions pour environnements difficiles. Les conceptions séismiques ou les installations extérieures soumises au vent peuvent nécessiter un renfort supplémentaire ou des dispositifs de suspension substantiels comme des sanglages métalliques, des tiges ou des angles structurels.

FISSURAGE

Méthode de répartition de dépressions déchirées sur la surface d’un carreau ou panneau acoustique lors de la fabrication pour l’apparence et la performance acoustique.

FRÉQUENCE

Le taux de répétition d’une onde sonore mesuré en cycles par seconde, généralement exprimé en Hertz (Hz). La plage de fréquences audibles pour une personne dotée d'une audition normale va de 20 Hz à 20 kHz. La fréquence est la caractéristique d’un son qui est perçue par l’auditeur comme le « ton ».

G

GALVANISÉ

Un terme générique utilisé pour décrire une feuille ou bobine d’acier recouverte de zinc appliqué selon un processus d’électrogalvanisation ou de trempage.

GALVANISÉ TREMPÉ À CHAUD

Processus de revêtement de l’acier pour offrir une résistance environnementale à la corrosion. L’acier profilé à froid est submergé (trempé) dans un bain de zinc fondu. Une couche épaisse de zinc est appliquée au substrat en acier. L’épaisseur du revêtement de zinc varie et est désignée par une série « G », comme G-60 ou G-90.

GARNITURE DE PÉRIMÈTRE

Composants de treillis en angle droit, à coudes simples ou épaulés, installés autour du périmètre du plafond, à ras de la surface verticale aboutée pour accueillir des carreaux et treillis de plafond suspendus.

H

I

ICBO

Organisation basée à Sacramento, Californie, qui définit les normes séismiques principalement pour l’ouest des États-Unis. Publie le Code du bâtiment uniforme.

Indice d’articulation (IA)

Une mesure d’intelligibilité de la voix. Un IA < 0,05 représente une très mauvaise intelligibilité, et un IA > 0,80 représente un discours intelligible. L’Indice d’intimité vocale (II) est dérivé de l’IA

INDICE D’INTIMITÉ (II)

Une mesure de classification de l’intimité acoustique d'un espace architectural (ou du manque d’intelligibilité acoustique) où l’II est calculé à partir de l’Indice d’articulation (IA) selon la formule suivante : II = (1 – IA) * 100 %. Un niveau d’intimité II > 95 % représente une intimité acoustique confidentielle, un II entre 95 – 80 % représente une intimité normale ou non intrusive, et II < 80 % représente une mauvaise intimité.

INDICE DE DÉGAGEMENT DE FUMÉE

Une classification numérique relative d’un matériau de construction déterminée par un test de ses caractéristiques d'inflammation de surface ASTM E84.

INDICE DE DIRECTIVITÉ

Une mesure pour évaluer la directionnalité d’une source sonore particulière dans une direction spécifique relative au niveau qui serait émis par une source sonore parfaitement symétrique de même puissance.

INDICE DE PROPAGATION DE LA FLAMME

Une mesure à un nombre de la propagation d'une flamme sur la surface d'un matériau. Défini par ASTM E84, communément appelé le test du tunnel de 25 pieds, le nombre est obtenu par comparaison avec un plancher en chêne rouge.

Les classes suivantes sont définies selon ASTM E1264 :

CLASSIFICATION ASTM E1264

DE PROPAGATION DE LA FLAMME ET DE LA FUMÉE

0-25 0-50 A

26 - 75 - B

76-200 - C

ISOLATION ARRIÈRE

Isolation thermique/acoustique posée au-dessus du système de suspension de plafond, étendue sur les éléments de treillis horizontaux au-dessus des panneaux ou carreaux acoustiques. Appelée en anglais « backloading. »

J

JOINT DE DILATATION

Zone d’un composant coté contre le feu conçue et perforée pour permettre une libération de la dilatation thermique de ce composant. En raison de la dilatation de l’acier lorsqu’il est chauffé, ce contrôle de la dilatation est nécessaire pour garder la membrane ignifuge intacte.

K

K2C2

Un détail de bord de carreau avec deux côtés entaillés et deux côtés coupés. 

K4C4

Un détail de bord de carreau avec les quatre côtés entaillés et coupés.

L

L/360, PORTÉE/360

La distance entre les points de support d’un élément de système de suspension divisée par 360. Le résultat de cette équation mathématique est la déflexion maximale autorisée selon ASTM C636.

LA 580

Test de résistance au vent (Classe 15 – 15 lb/pi ca; Classe 90 – 90 lb/pi ca).

LAI

Laboratoire des Assureurs, Inc.

LAINE MINÉRALE

Matériau laineux artificiel constitué de fibres inorganiques fines de scories, utilisé comme rembourrage libre ou formé en couverture, matelas, bloc, planche ou dalle pour l’isolation thermique et acoustique.

LAVABLE

Dans les applications où la propreté est importante, les unités acoustiques peuvent nécessiter un nettoyage plus intensif que les procédures normales d’entretien. Certains panneaux acoustiques avec surfaces spéciales offrent une résistance supérieure au lavage sans compromettre l’intégrité de la finition du panneau. La procédure de test acceptée est le Test de lavabilité ASTM D4828.

LUMINANCE

La quantité de lumière réfléchie (ou émise) par une surface en direction de l’observateur. Elle est mesurée en pieds-Lambert ou en candelas/m2 (mesure métrique). La luminance est une mesure de luminosité.

M

Matériel acoustique

Tout matériau qui affecte le niveau sonore ou la direction de propagation d'une onde sonore.

ML

Détail de té croisé qui constitue une insertion en « crochet », contrairement au XL qui est une insertion en « pointe ». Le détail d’extrémité ML est facile et rapide à installer; cependant, il n’est pas conforme à la plupart des exigences séismiques supérieures à la Catégorie séismique C du CBI.

MOULURE À OMBRE

Une moulure en W qui produit une embrasure ou un espace entre le plafond et le mur lorsqu’elle est fixée au mur.

N

NFPA

Abréviation anglais de la National Fire Protection Association, l’association nationale de protection contre les incendies.

NIVEAU D’INTIMITÉ ACOUSTIQUE

Plusieurs couches d’intimité acoustique sont définies par les normes ASTM dont : 1) Intimité confidentielle - la voix peut être entendue mais non compris, 2) Intimité normale ou non intrusive – la voix peut être occasionnellement entendue et comprise mais n’est généralement pas intrusive, 3) Mauvaise intimité – la plupart des conversations proches peuvent être entendues et comprises.

NIVEAUX D’ÉCLAIREMENT

 L’éclairement est la quantité de lumière qui tombe sur une surface. Il est mesuré en pieds-bougies ou en lux (mesure métrique). Un pied-bougie correspond à environ 10 lux.

O

P

PANNEAU

Tout panneau acoustique suspendu conçu pour être utilisé avec un système de montage exposé.

PANNEAUX DE MOBILIER

Les écrans acoustiques de hauteur partielle utilisés pour isoler un compartiment dans un bureau ouvert. Trois facteurs ont une importance acoustique : Les CRB, ITS et hauteur des panneaux, où les panneaux < 48 po sont mauvais, et les panneaux > 72 po sont très bons.

PANNEAUX EN FIBRE DE VERRE

Traités depuis un état fondu vers des fils de verre fibreux, puis constitués en panneaux. Le processus de fabrication nécessite un matériau de surface dimensionnellement stable séparé laminé au cœur en fibre de verre pour la texture et le motif. Des surfaces en fibre de verre, en vinyle et en polyester sont généralement utilisées.

PARTITION

Un mur de division dans un édifice; peut être porteur ou non porteur. En matière de transmission acoustique, tout composant d’un édifice (ou combinaison de composants), comme un mur, une porte, une fenêtre, un toit ou un ensemble sol-plafond, qui sépare un espace d'un autre.

PARTITION DÉMONTABLE/DÉPLAÇABLE

Une partition non porteuse de matériau sec assemblée à partir de composants préfabriqués et qui peut être installée, enlevée, et réinstallée autre part; peut être de pleine taille, du sol au plafond, ou de hauteur partielle.

PEAKFORM

Une amélioration dans la conception du bulbe du té principal d'une forme rectangulaire vers une forme qui culmine en un point, ou pic. Le profilé unique augmente la force et la stabilité du treillis lors de l’installation.

PERTE DE TRANSMISSION SONORE (PT)

Le nombre de décibels arrêtés par un mur, une structure ou un autre matériau à une fréquence donnée mesuré en bandes d’octaves 1/3. La PT en BO 1/3 est utilisée pour calculer l’ITS.

PIED-BOUGIE

L’illumination moyenne se produisant lorsqu’un lumen de lumière tombe sur un pied carré de surface. Le total des lumens sur une surface divisé par l’aire de la surface est égal aux pieds-bougies.

Plage de fréquences audibles

La plage de fréquences pouvant être perçues par une personne dotée d’une sensibilité auditive normale. La plage de fréquences audibles s’étend de 20 Hz à 20 kHz pour une personne possédant une audition parfaite, et se réduit souvent significativement dans les fréquences les plus hautes après une « perte d’audition. »

POIDS DU DISPOSITIF

Poids individuel des services mécaniques supportés par les éléments du treillis de plafond.

PRISE DE TRANSFORMATEUR

Se rapporte au réglage de puissance disponible sur un transformateur abaisseur (par exemple 1 watt, 2 watts, 4 watts, etc.) utilisé dans les systèmes de sonorisation haute tension (par exemple les systèmes d’amplificateurs 70 V, 50 V, et 25 V). Le transformateur se situe habituellement sur le haut-parleur.

Q

R

RAIL TRANSVERSAL

 Les tés secondaires ou croisés d’un système de suspension de plafond mécanique, supportant habituellement seulement les carreaux acoustiques.  Dans certains systèmes de suspension, toutefois, les rails transversaux supportent également les luminaires, les diffuseurs d’air, et d’autres rails transversaux.

RAPPORT DE CLARTÉ

Le rapport de clarté est une mesure de la qualité d’une installation d’éclairage. C’est une mesure importante pour l’éclairage indirect. Un bon système d’éclairage indirect a un rapport de clarté de plafond inférieur à 10 à 1.

RÉFLEXION LUMINEUSE (RL)

La réflexion lumineuse est une propriété fondamentale d'un matériau. C’est une mesure de la capacité d'un matériau à refléter la lumière visible. La mesure de la réflexion lumineuse est cette fraction de lumière incidente spécifiée frappant une surface qui est reflétée par la surface. (Définie dans ASTM E1477.)

RENFORT DE RAIDISSAGE

Utilisé pour prévenir le soulèvement du treillis provoqué par la pression du vent dans les applications extérieures.

RÉSISTANCE À LA TEMPÉRATURE ET À L’HUMIDITÉ RELATIVE (HR)

La température et l’humidité affectent la stabilité dimensionnelle et planaire d’un panneau et carreau acoustique. Les panneaux et carreaux acoustiques standard sont conçus pour être installés dans des conditions de présence normales allant de 15 à 29 °C (60 à 85 °F) avec un maximum de 70 pour cent d’humidité relative. Lorsque la température et l’humidité relative de service risquent de dépasser ces plages, pensez à utiliser des unités acoustiques spécifiquement conçues pour ces applications. Anticipez les limites plus basse d'une isolation thermique/acoustique superposée (appelée couramment « backloading ») pour ces concepts.

RÉSISTANCE AU FEU

La propriété de blocage du feu. Les systèmes de plafonds acoustiques forment une membrane pour contenir le feu dans une pièce. Les ensembles cotés contre le feu (dont les panneaux de plafond, le système de suspension, les luminaires et diffuseurs, et les composants structurels) ont des cotes attribuées d’une, deux, trois ou quatre heures selon les tests ASTM E119.

RÉSISTANCE AU VENT

La résistance aux forces du vent peut être nécessaire pour les conceptions de plafonds et de soffites en extérieur. Un système de suspension substantiel, incorporant des tiges ou sangles, plus des attaches de retenue des unités acoustiques, est couramment requis. Vérifiez les exigences du code en matière de résistance au vent et les recommandations du fabricant pour des installations de plafonds en accord avec ces valeurs.

RÉSISTANCE AUX CHOCS

Dans certaines applications, comme les gymnases, les vestiaires, les salles de classe, les couloirs et les milieux institutionnels, les ensembles de plafonds acoustiques peuvent être soumis à des chocs par d’autres objets. Les ensembles résistants aux chocs avec panneaux acoustiques suspendus nécessitent généralement des attaches de retenue pour maintenir les panneaux en place en cas de choc direct.

RÉSISTANCE THERMIQUE

Si une résistance thermique est requise pour un ensemble de plafond acoustique, assurez une ventilation adéquate pour éviter un taux d’humidité élevé dans le faux plafond qui pourrait endommager les composants de l’ensemble. L’isolation thermique au-dessus du plan du plafond peut mettre le point de rosée dans le faux plafond, ce qui augmente le risque d’endommager les composants du plafond à cause de la condensation. En cas de doute, demandez conseil à un ingénieur professionnel. Remarque : L’isolation thermique superposée à l’arrière des plafonds suspendus peut provoquer une déviation des panneaux et limiter l’accès au faux plafond. Vérifiez les limites auprès du fabricant. Mise en garde : La plupart des ensembles de plafonds acoustiques testés et cotés résistants au feu interdisent l’usage d’isolation superposée. L’ajout de ce composant risque d’annuler l’admissibilité de l’ensemble testé.

RÉVERBÉRATION

La persistance du son dans un espace fermé après l'arrêt de la source sonore. Le niveau du son réverbéré à l'intérieur d'une pièce dépend du volume de la pièce et de la quantité de l'insonorisation installée dans cette pièce, ce qui signifie que les grandes pièces à surface dure sont « plus bruyantes » que les petites pièces qui ont bien été traitées.

S

SALLE STÉRILE

Une salle de montage pour les produits de précision dont la qualité peut être affectée par la poussière, la peluche, ou les pathogènes aériens; a généralement des surfaces lisses pour prévenir l’accumulation d’air; des séparateurs ou filtres à air maintiennent la poussière, la peluche, etc., à un niveau minimal spécifié.

SEMELLE

Surface horizontale sur la façade du té, visible par en-dessous. La partie du treillis sur laquelle le capuchon de couleur est appliqué. La plupart des semelles de systèmes de treillis font 15/16 po ou 9/16 po.

SPECTRE SONORE

Une représentation graphique du son, qui montre le niveau du son comme une fonction de fréquence sur la plage de fréquences audio.

SUPERLOCK

Détail d’extrémité du té principal qui est un crochet pour raccorder les tés ensemble. Cette attache offre un raccordement robuste et sécurisé, facile à enlever et à déplacer.

SURFACE NON SPÉCULAIRE

Décrit une surface diffuse, ce qui signifie qu’elle reflète la lumière à quantités égales dans toutes les directions. C'est important car la luminosité d'un plafond non spéculaire sera la même quel que soit l’angle de vue. En général, les surfaces non spéculaires (diffuses) sont moins brillantes et produisent moins d’éblouissement agressif.

SURPIQÛRE

Fossettes formées dans les éléments du treillis pour tenir les toiles ensemble. (Voir Surpiqûre structurelle)

SURPIQÛRE STRUCTURELLE

Processus par lequel deux couches verticales (double toile) d’acier sont piquées ou collées ensemble pour former un composant plus homogène qui montrera une force de colonne, une résistance à la torsion et une maniabilité générale accrues. Armstrong est le seul fabricant de treillis à employer cette technologie.

SYSTÈME À ACCÈS PAR LE BAS

L’accès direct s’effectue en retirant les unités individuellement à la main ou peut nécessiter une attache ou clé d’accès. Plusieurs panneaux conçus comme unités à pivotement d’extrémité ou latéral peuvent aussi être utilisés. Le nombre d’ouvertures d’accès autorisé est moindre avec un système à pivotement d’extrémité. Un accès par le bas peut être souhaitable si vous avez un problème avec l’espace libre dans le faux plafond. Dans les conceptions cotées contre le feu, le nombre et la taille des zones d’accès sont régis par des critères de test.

SYSTÈME D’INSTALLATION SEMI-DISSIMULÉ

Système d’installation dans lequel les entailles de carreaux sont assez superficielles pour laisser des espaces entre les carreaux dans une direction, ce qui expose le treillis sur deux côtés. Généralement un treillis inversé. Deux bords de panneaux opposés sont fabriqués pour un profilé de treillis dissimulé.

SYSTÈME DE MONTAGE DISSIMULÉ

Système de suspension de carreaux utilisant des barres en T et des cannelures qui s’intègrent dans les entailles des bords des carreaux. Contrairement aux systèmes à treillis exposé, les systèmes de montage dissimulés ne sont pas visibles par en-dessous. Des treillis à té inversé et à profilés en « H et T » ou en « Z » sont courants sur ces applications avec des provisions pour un accès total au plafond habituellement incorporées dans la conception du treillis.

SYSTÈME DE SUSPENSION

Un treillis métallique suspendu par des tiges ou fils de suspension, constitué de tés principaux et de tés croisés, d’attaches, de cannelures et autre quincaillerie qui supportent les panneaux ou carreaux acoustiques suspendus. Le plafond complet forme une barrière contre le son, la chaleur et le feu. Il absorbe également le son dans la pièce et dissimule le réseau de tuyaux et de câbles dans le faux plafond.

SYSTÈME DE SUSPENSION DE PLAFOND

Un système constitué d’éléments métalliques, conçu pour supporter un plafond suspendu, généralement un plafond acoustique. Peut aussi être conçu pour accueillir des luminaires ou des diffuseurs d’air.

SYSTÈME DE TREILLIS EXPOSÉ

Système de suspension structurel pour panneaux de plafond suspendus. Les éléments porteurs peints en usine sont exposés à la vue. Les surfaces à té exposé peuvent être continues ou avoir un tableau d’embrasure intégral. Les tableaux d’embrasure consistent généralement en des profilés à canaux ou à rails qui se prolongent par le bas de la patte du té. Les tableaux d’embrasure à fentes de boulons peuvent accueillir des fixations pour partitions. Le choix peut être restreint par la largeur de té appropriée pour le panneau choisi et les limites des détails de bord de panneau disponibles pour le profilé de treillis choisi.

SYSTÈMES À FENTE

Des systèmes à fentes de boulons ou de vis, qui offrent tous deux un aspect dimensionnel à un plafond autrement affleurant à l’aide de composants exposés de 9/16 po. Comprennent généralement une rainure d’1/8 ou 1/4 po qui court le long du centre des composants.

SYSTÈMES DE SERVICE INTENSIF

Principalement utilisés dans les installations où la quantité et le poids des dispositifs de plafond (luminaires, diffuseurs d’air, etc.) sont supérieurs à ceux pour une structure commerciale ordinaire.

SYSTÈMES DE SERVICE INTERMÉDIAIRE

Ils sont utilisés principalement pour les structures commerciales ordinaires où des charges de plafonds, comme des luminaires ou des diffuseurs d’air, sont attendues.

SYSTÈMES DE RÉSISTANCE LÉGÈRE

Utilisés principalement pour les structures résidentielles et commerciales légères où aucune charge de plafond autre que les carreaux acoustiques ou panneaux suspendus n’est attendue.

SYSTÈMES ENVIRONNEMENTAUX

Systèmes de treillis constitués de matériaux de base qui résistent à de nombreux environnements humides ou corrosifs.

T

TAUX DE PROPAGATION DE LA FLAMME

Une désignation numérique, appliquée à un matériau de construction, qui est une mesure comparative de la capacité d'un matériau à résister l’inflammation de sa surface; le taux de propagation de la flamme, mesuré selon le test ASTM E 84 en vigueur, dans lequel une variété sélectionnée de bois non traité a une valeur désignée de 100, et une plaque de ciment renforcé inorganique non combustible a une valeur de 0.

TÉ À CROCHET

Té croisé avec une languette d’extrémité qui s’accroche par l’orifice d’acheminement et repose sur la toile verticale du rail principal.

TÉ PRINCIPAL, RAIL PRINCIPAL

Les tés primaires ou principaux du type de système de suspension de plafond dont les éléments structurels sont interverrouillés mécaniquement. Permettent un soutien direct des rails transversaux et peuvent soutenir des luminaires et des diffuseurs d’air, en plus des carreaux acoustiques. Soutenus par des fils de suspension fixés directement à la structure existante; ou installés perpendiculaires aux rails porteurs et soutenus par des attaches de tôle ou de fil métallique spécialement conçues fixées aux rails porteurs. Généralement une pièce de 12 pi située à 4 pi au centre.

TÉGULAIRE

Un détail de bord fonctionnel. Les panneaux de plafond suspendu tégulaires ont des bords à feuillure/embrasure qui leur permet de s’étendre sous le treillis de support, ce qui dissimule en partie le treillis.

TEMPS DE RÉVERBÉRATION

Temps requis pour qu’un son diminue à une valeur d'un millionième de son intensité d’origine ou chute de 60 dB. Par exemple, un TR60 < 1 sec. est bénéfique pour une bonne intelligibilité orale, tandis qu’un TR60 > 2,5 sec est approprié pour la musique symphonique.

TREILLIS

Système structurel constitué de tés principaux, de tés croisés, et de la quincaillerie associée, suspendu à la plateforme du dessus et qui supporte les panneaux de plafond suspendus, dissimulés ou attachés à la surface.

TREILLIS À JOINT D'ÉTANCHÉITÉ

Système de suspension de plafond disposant d'un joint fixé au côté supérieur des semelles. Utilisé dans les plafonds de salle stérile pour sceller les panneaux au treillis.

TREILLIS FIRE GUARD COUPE-FEU

Treillis résistant au feu.

U

V

VUE EN PLAN

Un schéma architectural qui montre la disposition d’un espace, par exemple un bureau ouvert, tel qu’il serait vu de haut dans l’espace.

VUE EN SECTION

Un schéma architectural qui montre la disposition verticale d’un espace, par exemple un bureau ouvert, tel qu’il serait vu horizontalement à travers l’espace.

W

WATT (W)

L’unité SI de puissance, équivalente à un joule par seconde; La capacité de gestion de la puissance des amplificateurs (puissance de sortie) et des haut-parleurs (puissance d’entrée) est donnée en watts. La puissance en watts est liée à la combinaison de la tension d’entraînement et des capacités de gestion du courant des appareils.

X

XL

Té croisé à attache rivetée pour une connexion verrouillée sécurisée; insertion té à té en pointe, facile à retirer, à réutiliser et à déplacer.  Conforme à la Catégorie séismique DEF du CBI.

Y

Z

QUESTIONS?

Nos experts Produit sont là pour vous aider!

Téléphone : 1 877-276-7876